VIH

La plus connue des maladies sexuellement transmissibles. Le VIH est le virus de l’immunodéficience humaine, l’organisme qui cause le SIDA. Le VIH se trouve dans les liquides organiques, surtout le sang, le sperme, les sécrétions vaginales et le lait maternel des personnes infectées. Il se peut qu’une personne soit infectée par le VIH et qu’elle ne le sache pas. La plupart des personnes infectées par le VIH auront le SIDA. Toutefois, ces personnes peuvent être infectées pendant plusieurs années, souvent plus de 10 ans, avant de commencer à souffrir du SIDA.

Transmission :

Il y a trois possibilités de transmission du sida : par voie sexuelle, par voie sanguine et durant la grossesse. Sur ce site l’on va uniquement s’occuper du premier cas.

Pour contaminer, le virus entre par les muqueuses lors de rapports sexuels non protégés. Le risque existe même s’il n’y a pas d’éjaculation si le partenaire se retire avant. Par exemple, le sexe d’un homme peut être en contact avec les sécrétions vaginales infectées par le virus.

Les rapports sexuels avec pénétration anale ou vaginale sans préservatif sont le principal mode de transmission du virus. Le risque est encore plus grand au cours du premier rapport sexuel, lors des règles de la femme, si l’un des partenaires est porteur d’une maladie sexuellement transmissible, si le rapport s’accompagne de violence ce qui peut provoquer des lésions des muqueuses, même invisibles.

Pour les contacts bouche-sexe ou bouche-anus sans préservatif (fellation, anulingus, cunnilingus), les risques de transmission du VIH ne sont pas nuls mais ils sont beaucoup plus faibles. Ces risques sont liés aux possibilités de contacts entre des liquides corporels susceptibles d’être contaminant (sperme et liquide séminal, sécrétions vaginales ou anales) et des muqueuses (intérieur de la bouche, tube digestif). Ils sont aggravés lorsque les muqueuses ou la bouche comportent des lésions.

En conclusion :

Le risque de transmission via la fellation nature, que proposent la plupart des prostitués à l’heure actuelle, est limité. Mais pas sans risque. Soyez vigilant si vous avez de légères coupures sur votre sexe (dû au rasage ou autres), mais également à l’état de santé bucco-dentaire de la personne pratiquant la fellation.

Bien entendu il faut proscrire tout rapport sans préservatif.