Fenêtre/Red light district

 

Un mode de prostitution très connus à travers le monde grâce à la ville d’Amsterdam. Voici un petit montage photo en vidéo des rues bien connues de cette ville magnifique

 

Il s’agit comme vous l’aurez compris de femme qui se mettent en vitrine un peu comme dans un magasin. Ici les filles payent un loyer soit mensuelle, par semaine ou journalier. Le client lui négocie le prix selon ces envies. Une fois d’accord sur le prix et la prestation désirée. On s’isole à l’arrière où se trouvent souvent un lit et une petite salle de bain. Parfois même un bar où l’on peut si on le souhaite boire un verre (payant) avec la demoiselle. Une fois l’argent payé et le petit nettoyage effectué vous passez aux choses sérieuses. Les prestations des filles sont souvent standard, en gros c’est dû suck and fuck rapide. Mais parfois selon le feeling certaines acceptent le french kiss ou autres demandes.

Amsterdam

Ce type de prostitution pose problème dans certains cas. En effet, il règne dans certains quartiers un manque de sécurités évident, pour les clients mais également pour les filles, qui une fois le client rentré dans la chambre se retrouve seul avec un homme, à l’abri des regards. Le second problème est la visibilité de ces quartiers, qui souvent sont dans des endroits à faible passage, mais qui dans d’autres cas se retrouvent sur des grandes routes aux yeux de tout le monde.

Il existe un grand nombre de ces quartiers en Europe, mais aussi dans d’autres grandes villes du monde. Certaines villes comme Anvers (en Belgique) ont fait construire ou font actuellement construire, des éros center, espèce de centre commercial pour prostitutions. Cela a le mérite de rassembler les prostituées et de sécuriser ces lieux avec plus d’efficacité.

D’autre part dans les pays germanophones les eros center sont déjà bien connus et répandu, leurs systèmes est toujours assez similaires. On paye une entrée modique ( 5€ ) et on peut se balader dans l’eros center, qui ressemble à un hôtel et ou chaque fille vous attend à la porte de sa chambre. Il y a également des bars où l’on peut boire un verre, mais les prix sont souvent excessifs par exemple la bière coûte souvent 5€. Voici une petite photo de l’intérieur de l’eros center de Cologne.

Eros center köln, intérieur

Eros center köln, intérieu

Voilà un bon site pour trouver les quartiers rouges d’Europe ainsi que les eros center : http://cym18.tripod.com/

8 réflexions au sujet de « Fenêtre/Red light district »

  1. bonjour pourriez vous me donner l adresse d’une telle rue a sarrebruck , ou ville allemande proche strasbourg , sarreguemines

    • Bonjour, voici l’adresse de l’eros center de saarbrücken : Eroscenter Arabella
      Brebacher Landstrasse 8, Saarbrücken 66121. Un nouvel immeuble doit ouvrir le 15 avril à cette adresse : Kaiserstr. 50
      66133 Saarbrücken (proche de la gare). En espérant que cela fasse votre bonheur. Sinon il y a de très bon club dans la région.

  2. Le Jagalmadang (red light district) à Daegu en Corée du sud était sensé avoir disparu lorsque le gouvernement avait forçé sa fermeture en 2004 avec une loi visant à interdire la prostitution.
    Il n’en ait rien, ce lieu existe toujours, la plupart des vitrines sont gérés par des femmes agés mais les filles sont jeunes et superbes.
    Le prix varie entre 100000 et 200000 won pour 30mn (100 à 200 euros, fonction du cours).
    Service des filles: Fellation et rapport protégés.
    Petit conseil: Enlevez vos chaussure avant de rentrer dans la chambre (coutume coréenne)
    Certainnes tenancieres refusent les érangers, considérant que ceux-ci peuvent avoir des MST. (Cela vient des Américains qui ont souvent transmis la syphilis lors de la guerre), du coup il y a toujours une crainte.
    Pour ceux qui auront l’occasion d’y aller, voici l’adresse exacte:

    Dalseong-dong 1-2, Jung-gu, Daegu
    Environ 2 à 3km de la gare de Daegu.

  3. Depuis que je suis à Daegu (Corée du sud) , je vais réguliérement au Red Light District et je vois fréquemment la même nana, nana avec qui je trippe le mieux, son expérience dans le Kamasoutra est incomparable. Je suis retourné la voir ce soir, et la (au mon dieux) , elle était couverte de bleu et de coup sur tout son corps, ainsi que des brulures de cigarette sur son dos. Elle m’a fait comprendre que c’était sa patronne qui l’avait frappé, mais je n’ai pas compris pour quelle raison étant donné qu’elle ne parle pas l’anglais. Vraiment horrible de constater l’esclavage des filles, c’est la première fois que je vois ça, je n’ai jamais vu cela dans les autres pays, aucune raison ne peux justifier cette maltraitance, tellement choquant que j’ai eu envie de mette le couteau sous la gorge de sa patronne, et je me suis dit que si je le faisait cela pourait être pire pour Shona. C’est terrible de voir ça, vous pouvez me croire.

  4. bonjour je cherche des clubs ou lieu pour rencontrer de jolie filles (même dans la rue ) dans la ville de düsseldorf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *