Les bordels classiques

Ce sont les bordels que l’on rencontre le plus au monde. La définition d’un bordel diffère d’une personne à l’autre. Mais selon moi dans un bordel on doit pouvoir rester aussi longtemps qu’on le veut, pour boire un verre au bar, discuter avec des amis et les filles, aller en chambres autant qu’on le souhaite. Mais pour d’autres le mot bordel englobe les maisons où l’on doit choisir une fille directement et aller en chambre avec elle. Pour moi ceux-là ne sont pas des bordels, mais une maison privée.

Au vu de ma description du mot bordel le nombre d’entre eux diminue forcément. Il en reste néanmoins suffisamment que pour faire notre bonheur.

Le paradise en espagne

Le paradise en Espagne

Les plus grands sont certainement ceux d’Espagne (en tout cas à ma connaissance), et ceux d’Australie. Mais il en existe partout, notamment au Nevada qui sont les seuls clubs aux USA.

Comme je l’ai dit le fonctionnement d’un « vrai » bordel, est toujours ou presque le même. A savoir que dans certains on paye une entrée (entre 5 et 20 €) et dans d’autres aucune entrée n’est réclamée.

Ensuite l’on peut profiter des installations et des filles aussi longtemps qu’on le souhaite. Les boissons sont payantes et souvent assez chères surtout l’alcool. Les installations sont moins bonnes que dans les clubs wellness. Ici on se trouve en règle générale dans des clubs style discothèque avec quelques sofas. La seule différence est qu’il y a des chambres et des filles à moitié nues et accessibles à tous.

fesses en ligne

les filles au bordel

Les filles :

Leur nombre varie d’un club à l’autre cela va de trois ou quatre à une centaine dans les meilleurs clubs. Le système des bordels est différent d’un pays à l’autre ;

Soit les filles payent l’entrée au club et ensuite touchent leurs gains normalement. Par contre, elles doivent louer la chambre soit à la journée soit à chaque client. Certains clubs leur font également payés pour un peu tous des draps pour le lit aux préservatifs etc. C’est dommage que des patrons qui gagnent déjà très bien leurs vies profitent ainsi du travail des filles.

Soit les filles doivent donner un pourcentage de leurs gains au patron du club. Ce qui est selon moi la pire des choses, qu’une fille paye une entrée dans un club ou un loyer pour exercer son métier est tout à fait normale. Mais qu’elle travaille pour enrichir le patron d’un club (ou quelqu’un d’autre d’ailleurs) cela ne peut être considéré comme normale. Il faut quand même noter que dans ce cas la plupart des clubs donnent aux filles un pourcentage sur les boissons que boivent les clients en leurs compagnies.

Les prestations :

Même si le service offert est différent pour chaque fille, on peut noter des similitudes. A commencer que si vous êtes un client habitué aux clubs germanophones (comme moi) vous serez déçu des filles dans la plupart des bordels classiques. En effet ici la fellation est presque toujours couverte et les baiser quasi inexistants. Autant la fille vous fera miroiter des choses au bar, autant une fois la porte de la chambre fermée le service deviendra classique. Il ne faut pas faire une généralité bien sûr mais c’est en règle générale du sexe rapide et sans grande conviction. Loin de moi l’idée d’en vouloir aux filles, on sait tous que ce métier est difficile, mais quand on a connu l’extase difficile de redescendre de son nuage.

L’ambiance :

Dans la grande majorité, ces clubs ont une ambiance de bar ou de discothèque. Pas d’installations type sauna, jacuzzi ou autres, bien que certain l’offre tout de même ils sont minoritaires.

En gros l’ambiance est souvent festive et peu relaxante, souvent les filles font des shows de pole dance ou de striptease.

Où trouver ces clubs? :

En réalité ils sont un peu partout, en tout cas dans les pays où la prostitution est légale. Les meilleurs d’entre eux sont certainement les clubs espagnols. Mais ils en existent de très bon un peu partout.

Pour savoir où se trouvent les meilleurs d’entre eux, leur fonctionnement, leurs prix et bien d’autres choses à leurs sujets, c’est par ici que cela se passe

 

2 réflexions au sujet de « Les bordels classiques »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *